Argentine

Croissance du PIB: 6%
...

Croissance du PIB: 6% PIB par habitant: 8.530 $ (20.500 $ en PPA) Inflation: 45,3% Solde budgétaire (% du PIB): - 6,4 Population: 45,6 millions Le gouvernement du président Alberto Fernández, qui a négocié un prêt avec des créditeurs privés en 2020, pourrait bénéficier d'une aide du Fonds monétaire international (FMI). Elle sera la bienvenue: le Covid-19 a creusé un énorme déficit dans une économie déjà grevée par le contrôle des prix et des faiblesses structurelles, et une nouvelle dévaluation est inévitable si le FMI ne vient pas à la rescousse. Le gouvernement perdra quelques sièges aux élections de mi-mandat d'octobre, mais devrait conserver une majorité. La levée du contrôle des prix sur certains produits fera repartir l'inflation à la hausse. Croissance du PIB: 3,8% PIB par habitant: 3.350 $ (8.090 $ en PPA) Inflation: 1,5% Solde budgétaire (% du PIB): - 8,8 Population: 11,8 millions Le président, Luis Arce, candidat du Mouvement vers le socialisme (MAS), a remporté l'élection présidentielle en octobre 2020, ce qui présage d'un retour aux politiques interventionnistes qui ont marqué son action de ministre de l'Economie sous le mandat de son prédécesseur, Evo Morales. Le pays sera confronté à de graves déséquilibres économiques et budgétaires. Croissance du PIB: 3% PIB par habitant: 6.940 $ (15.040 $ en PPA) Inflation: 2,9% Solde budgétaire (% du PIB): - 7,5 Population: 213,3 millions Le président, Jair Bolsonaro, s'attachera davantage à assurer sa réélection en 2022 qu'à poursuivre ses réformes favorables au marché, face à un Congrès où les forces d'extrême droite telles que son ancien parti, le Parti social- libéral, minoritaires, auront besoin de l'appui d'une opposition fragmentée pour réaliser quoi que ce soit. Les élections législatives de février 2021 préciseront l'état des forces en présence, l'opposition de centre droit espérant bien contrôler le calendrier législatif. Une gestion négligente de la crise du Covid-19 a protégé l'économie, mais provoqué de nombreux décès. Croissance du PIB: 4,6% PIB par habitant: 13.940 $ (25.010 $ en PPA) Inflation: 2,7% Solde budgétaire (% du PIB): - 8,1 Population: 19,2 millions Lors du référendum d'octobre 2020, les électeurs ont plébiscité le projet appelant à réécrire la Constitution héritée de l'ère Pinochet. Cette consultation répondait à une revendication des manifestations contre les inégalités lancées en novembre 2019. Les rédacteurs de la nouvelle Constitution seront élus en avril, et leur travail sera encore soumis à référendum en 2022, ce qui pourrait faire basculer un long consensus politique multipartite vers la gauche. Une réponse efficace à l'épidémie de Covid-19 a préservé l'économie et ouvrira de bonnes perspectives de reprise. Croissance du PIB: 4,4% PIB par habitant: 5.550 $ (15.080 $ en PPA) Inflation: 2,9% Solde budgétaire (% du PIB): - 5,4 Population: 51,3 millions A mesure que la crise sanitaire s'éloignera, le président, Iván Duque, chef de file du parti de droite Centre démocratique, engagera d'ambitieuses réformes pour relancer la croissance, s'attaquant notamment à la fiscalité, au droit du travail, aux retraites et au système de santé, ainsi qu'à la privatisation d'entreprises publiques. La lenteur de la reprise exacerbera les tensions sociales provoquées par l'afflux de migrants vénézuéliens, l'accord de paix avec le mouvement de guérilla des Farc et les violences dans les campagnes. Croissance du PIB: 2,3% PIB par habitant: 9.880 $ (13.480 $ en PPA) Inflation: 6% Solde budgétaire (% du PIB): - 5,5 Population: 11,3 millions L'épidémie de Covid-19 a porté un coup d'arrêt à un programme de réformes favorables au marché, déjà poussif, qui reprendra timidement à mesure que l'urgence sanitaire s'estompera. Le président, Miguel Díaz-Canel, cédera peu à peu une partie de ses prérogatives politiques au Premier ministre, Manuel Marrero, rompant ainsi avec la structure de pouvoir centralisé. L'épidémie a mis à mal une économie fragile, qui peinera à redécoller. Croissance du PIB: 5,1% PIB par habitant: 5.720 $ (11.000 $ en PPA) Inflation: 0% Solde budgétaire (% du PIB): - 2,5 Population: 17,8 millions Le président, Lenín Moreno, abordera les élections générales de février avec une cote de popularité au plus bas, plombé par une opposition majoritaire au Congrès et aux prises avec de nombreuses difficultés. Les manifestations reprendront au fur et à mesure que la crise sanitaire s'estompera, et le prochain gouvernement, sans doute dominé par les centristes, héritera d'une société civile frondeuse et d'une économie chancelante. Croissance du PIB: 2,9% PIB par habitant: 4.930 $ (13.070 $ en PPA) Inflation: 2,1% Solde budgétaire (% du PIB): - 5,1 Population: 7,2 millions Une réaction exemplaire et rapide au Covid-19 a été gâchée par une brusque recrudescence des cas, qui a compromis les chances du ministre de la Santé, Julio Mazzoleni, de représenter le parti Colorado aux primaires présidentielles de début 2021 -bien que l'élection présidentielle proprement dite ne soit programmée qu'en 2023. Le président, Mario Abdo Benítez, s'emploiera à consolider des alliances politiques malgré une opinion remontée contre des allégations de corruption au sein du gouvernement. La récession sera parmi les plus modérées de la région. Croissance du PIB: 9,2% PIB par habitant: 6.430 $ (12.220 $ en PPA) Inflation: 2,3% Solde budgétaire (% du PIB): - 7 Population: 33,5 millions Les effets économiques et sanitaires particulièrement dévastateurs de la pandémie fourniront des munitions aux partis nationalistes avant l'élection générale d'avril, à laquelle le président sortant de centre droit, Martín Vizcarra, ne pourra pas se présenter. Le vainqueur héritera d'une économie malmenée par la plus grave récession de la région, mais en voie de redressement après une décennie de croissance forte. Le Congrès sera morcelé et ingérable. Croissance du PIB: 3,5% PIB par habitant: 14.710 $ (23.960 $ en PPA) Inflation: 7,5% Solde budgétaire (% du PIB): - 4 Population: 3,5 millions Luis Lacalle Pou, chef de file du Parti national (centre droit), dirige un gouvernement majoritaire qui, grâce à sa gestion efficace de la crise sanitaire, bénéficie d'une excellente cote de popularité. Les syndicats résisteront aux tentatives de réforme de la sécurité sociale et une hausse de la fiscalité est à prévoir pour combler le déficit budgétaire de l'après- pandémie, mais les réformes en faveur de la productivité et de la compétitivité devraient gagner du terrain. Deux grands projets d'infrastructures, la construction d'une usine de pâte à papier et la modernisation des ports et des chemins de fer, contribueront à la reprise économique. Croissance du PIB: - 1,7% PIB par habitant: 2.110 $ (4.480 $ en PPA) Inflation: 640% Solde budgétaire (% du PIB): - 16,7 Population: 27,8 millions Le président, Nicolás Maduro, restera pour l'instant au pouvoir malgré l'effondrement du niveau de vie de ses concitoyens et l'hostilité croissante des pays étrangers. Mais plus il s'accrochera, plus son départ sera chaotique. Si l'armée le lâche, il est fini. L'économie qui, en dollars, s'est contractée de deux tiers entre 2018 et 2020, poursuivra sa dégringolade en 2021.