Elle court vite, Violette Morris ! Et même trop vite sur son temps. Son palmarès en a fait rougir plus d'un et son nom s'étale sur bien des disciplines : course à pied, natation, lancer du disque, haltérophilie, boxe. On ne parle que de celle qui a remporté plus de 20 titres nationaux toutes disciplines confondues. En une des journaux des années 1920, les journalistes - tous masculins - ne sont pas tendres et rappellent régulièrement que " les sportives sont toujours incomplètement développées et souvent déformées " (extrait de Sport et Vie). " La démocratisation du sport était encore embryonnaire, rappelle Gérard de Cortanze, auteur de Femme qui court, biographie romancée d'une audacieuse. Mais conformément à la théorie hygiéniste de l'époque, le sport était préconisé aux femmes pour qu'elles aie...