Les choses n'ont pas traîné. Alyzia a reçu ce vendredi une licence de six mois pour remplacer temporairement Swissport à Brussels Airport. Le groupe français, présent dans tous les aéroports de l'Hexagone, travaille déjà pour 80 compagnie...

Les choses n'ont pas traîné. Alyzia a reçu ce vendredi une licence de six mois pour remplacer temporairement Swissport à Brussels Airport. Le groupe français, présent dans tous les aéroports de l'Hexagone, travaille déjà pour 80 compagnies aériennes et compte plus de 3.000 salariés. A Bruxelles, il est autorisé à assurer la manutention des bagages et l'assistance sur les pistes. Il peut, en outre, proposer des services d'assistance aux passagers comme l'enregistrement ainsi que du nettoyage. Alyzia débutera ses activités bruxelloises le 1er juillet si la Direction générale du transport aérien donne son accord. Avant cela, il doit négocier avec les compagnies aériennes et recruter du personnel. Tout porte donc à croire que du personnel de Swissport sera repris. Le groupe français compte s'implanter définitivement chez nous puisqu'il est d'ores et déjà candidat à la licence permanente. Pour rappel, Brussels Airport a l'obligation légale de trouver un deuxième fournisseur permanent (à côté d'Aviapartner qui vient de bénéficier d'un prêt maximal de 25 millions d'euros convertible en actions du gouvernement fédéral via la SFPI) pour tous les services au sol dans les six mois.