"Colruyt est une belle entreprise, mais avec Ahold Delhaize je veux devenir numéro un en Belgique. " La petite phrase prononcée cet automne par Frans Muller, le CEO d'Ahold Delhaize prend aujourd'hui tout son sens. Quelques jours après l'annonce de l'ouverture de nouveaux magasins (voir Trends-Tendances de la semaine dernière), le groupe belgo-néerlandais a dégainé une offre promotionnelle...

"Colruyt est une belle entreprise, mais avec Ahold Delhaize je veux devenir numéro un en Belgique. " La petite phrase prononcée cet automne par Frans Muller, le CEO d'Ahold Delhaize prend aujourd'hui tout son sens. Quelques jours après l'annonce de l'ouverture de nouveaux magasins (voir Trends-Tendances de la semaine dernière), le groupe belgo-néerlandais a dégainé une offre promotionnelle hors norme. Dans son folder de la semaine dernière, Albert Heijn (AH), uniquement présent en Flandre, proposait des promotions 1+2 gratuits sur un nombre important de produits issus de grandes marques : pâtes, frites, légumes, etc. Soixante-six pour cent de remise, c'est du jamais vu en Belgique. C'est plus fréquent aux Pays-Bas où la vente à perte est autorisée. Cette pratique est interdite chez nous et de telles réductions posent évidemment question. D'autant que les fournisseurs, selon Gondola, la revue professionnelle du secteur, n'étaient pas au courant de ces promotions chocs. Certains ne travaillent même pas avec AH en Belgique mais aux Pays-Bas. Ce qui fait dire à de nombreux experts que, pour contourner l'interdiction de la vente à perte, les produits bradés auraient été achetés outre-Moerdjik avant d'être revendus à bas prix à la filiale belge... De telles promotions mettent évidemment Colruyt sous pression puisqu'en fonction de sa politique du prix le plus bas, la société a été contrainte d'abaisser ses prix en conséquence dans ses magasins proches des enseignes AH. Les mêmes experts y voient la principale raison de cette offensive promotionnelle : attaquer Colruyt, le leader du marché, sur sa propre stratégie. Jusqu'ici, les promotions se sont limitées à quelques produits dans la cinquantaine d'Albert Heijn. Mais demain ? En tout cas, les produits gratuits ne le sont pas pour tout le monde et il y a bien quelqu'un qui tôt ou tard paie la note. C'est bien ce qui inquiète le secteur face à l'agressivité des offres proposées par AH...