Pour la première fois, deux joueurs belges vont participer, ensemble, à un US Open. Thomas Pieters et Thomas Detry se sont qualifiés pour le Grand Chelem américain qui débute, ce jeudi, sur le parcours du Winged Foot GC, près de New York.
...

Pour la première fois, deux joueurs belges vont participer, ensemble, à un US Open. Thomas Pieters et Thomas Detry se sont qualifiés pour le Grand Chelem américain qui débute, ce jeudi, sur le parcours du Winged Foot GC, près de New York. Si le champion anversois est un habitué des Majors (il en a déjà disputé 11), ce sera une grande première pour son homologue bruxellois. " C'est un moment que j'attendais depuis mes débuts sur le circuit professionnel en 2016, confie Thomas Detry, de l'ambition plein le verbe. Et c'était aussi l'un des grands objectifs de ma saison. " Pour le joueur, pas question de faire de la figuration ou de se laisser envahir par le stress de cette pendaison de crémaillère. " J'ai de très bonnes sensations depuis plusieurs semaines. Je suis très concentré. Le parcours, long mais assez classique, convient plutôt bien à mon jeu. Il faudra dompter un rough épais et des greens fermes et rapides. Ce sera dur mais j'espère au minimum passer le cut et, ensuite, accrocher un top 20, voire davantage... " Detry a hâte, en tout cas, de déposer sa balle sur le tee n°1. " Un Grand Chelem, c'est une autre dimension. Mais je ne ressens pas d'angoisse particulière. J'ai déjà partagé la partie de joueurs du niveau de Rory McIlroy, Jon Rahm, Tommy Fleetwood ou Sergio Garcia. Et cette pression a plutôt tendance à me motiver encore davantage ! " Pour relever au mieux le défi new-yorkais, le champion pourra compter sur les bons conseils de son coach Jérôme Theunis et, le cas échéant, de son ami Thomas Pieters. Les deux Belges ont suivi la même filière américaine à l'université de l'Illinois. Les voilà qui se retrouvent au départ du plus grand tournoi " made in USA ". Ce 120e US Open de l'histoire sera le premier à se jouer à huis clos. Mais, à l'instar du PGA Championship du mois dernier à San Francisco, il devrait générer du grand spectacle avec, en toile de fond, une terrible bagarre pour la première place du ranking mondial. Dustin Johnson, Jon Rahm et Justin Thomas occupent, pour l'heure, le podium. Portés par leur état de forme de ces dernières semaines, ils sont aussi les favoris des bookmakers. Mais avec un plateau très riche, le danger viendra de partout. A l'exception de Brooks Koepka, blessé, tous les meilleurs joueurs de la planète sont en effet annoncés sur le tee de départ de Winged Foot. Et quelque chose nous dit que Rory McIlroy, qui vient d'être papa, aura à coeur de frapper un grand coup. Le Nord-Irlandais n'a plus remporté un Major depuis 2014 et cette disette commence à titiller son orgueil !