Pour éclaircir comment toutes les dérives sont apparues au sein de l'intercommunale Publifin et de sa ramification privée Nethys, le Parlement wallon a - finalement - décidé d'ins...

Pour éclaircir comment toutes les dérives sont apparues au sein de l'intercommunale Publifin et de sa ramification privée Nethys, le Parlement wallon a - finalement - décidé d'instaurer une commission d'enquête. Au départ, sous l'ordre de la majorité PS-CDH, les députés avaient préféré agir via une commission spéciale. La différence ? Une commission d'enquête dispose des pouvoirs d'un juge d'instruction. Elle peut donc contraindre les responsables de ce dossier à venir témoigner et à dire la vérité. Les limites de la commission spéciale étaient en fait très vite apparues. Lors de sa première audition le 3 février, André Gilles, le puissant président du conseil d'administration de Publifin, a ainsi réussi à rester dans le vague sur bon nombre de points. Ce qui a en définitive poussé les deux partis du gouvernement à passer à une " vraie " commission. Par Jean-Christophe de Wasseige