Sur 12.131 dossiers examinés, plus de la moitié (6.449) ont été transmis à l'Inspection pour révision des subsides accordés. C'est beaucoup mais cela prouve que le système de détection mis au point est efficace,...

Sur 12.131 dossiers examinés, plus de la moitié (6.449) ont été transmis à l'Inspection pour révision des subsides accordés. C'est beaucoup mais cela prouve que le système de détection mis au point est efficace, s'est félicitée Hilde Crevits, ministre flamande de l'Economie. Des demandes de remboursement pour un total de 63,5 millions d'euros ont été envoyées ; 35,7 millions ont déjà été remboursés et dans les montants non encore récupérés, il faut tenir compte des délais de paiement accordés. Toutes les demandes de remboursement ne résultent pas de fraudes. Il y a aussi les erreurs involontaires et en tenir compte est d'autant plus important que les entreprises qui ont sciemment introduit de fausses déclarations ou cherché à décrocher des subsides indus seront exclues pendant cinq ans de toute aide octroyée via l'Agence pour l'innovation et l'entreprise (VLAIO). Les inspecteurs de cette dernière ont identifié 137 entreprises qui ont agi de la sorte et transmis leurs dossiers au Service central pour la répression de la corruption (OCRC).