Le Center for European Reform (CER), fondé par un ancien journaliste de The Economist, vient de publier une étude chiffrée interpellante. Le think tank indé...

Le Center for European Reform (CER), fondé par un ancien journaliste de The Economist, vient de publier une étude chiffrée interpellante. Le think tank indépendant basé à Londres a calculé que l'économie britannique est aujourd'hui 2,5 % plus faible que si le référendum avait eu un résultat contraire. Les finances publiques perdent annuellement 26 milliards de livres, soit 500 millions par semaine depuis l'annonce du Brexit. Soit la moitié du budget britannique de la Défense. Mieux, suivant le modèle développé, le CER conclut que si le Royaume-Uni avait voté remain, la cure d'austérité imposée par les gouvernements conservateurs depuis 2010 serait terminée. Selon ses calculs, le déficit budgétaire aurait été réduit à fin juin à 0,1 % du PIB. Il est aujourd'hui de 2,1 %.