En 1986, avec votre partenaire Rosy Merlini, vous ouvrez le club de jazz Sounds, à Ixelles. Après deux années de fermeture, l'établissement fonctionne à nouveau.
...

En 1986, avec votre partenaire Rosy Merlini, vous ouvrez le club de jazz Sounds, à Ixelles. Après deux années de fermeture, l'établissement fonctionne à nouveau. On a commencé dans ce bâtiment proche de la place Fernand Cocq, dans un quartier où il y avait déjà pas mal de bistrots et de musique, notamment le Bierodrome tout proche. L'idée était d'ouvrir le Sounds six ou sept fois par semaine, dans un endroit qui était auparavant un restaurant. Avec un sacré pedigree! Oui, on a eu toute la scène jazz belge. Mais aussi des musiciens étrangers. Par exemple Paco de Lucia, le tout grand du flamenco espagnol, qui nous a visité après son concert au Palais des Beaux-Arts. Il a joué jusqu'à l'aube, quand je lui ai fait signe qu'on allait fermer. Le Sounds était un lieu particulier parce qu'il fermait tard et que les jazzmen qui jouaient à Bruxelles, Liège ou ailleurs, savaient qu'à une ou deux heures du matin, ils pourraient y retrouver des collègues musiciens et manger un plat de pâtes préparé par ma femme Rosy. Sans oublier les jams du lundi qui étaient très rassembleuses. L'avenir? En 2020, suite à la fermeture et à la pandémie, comme Rosy et moi avons la bonne soixantaine, nous avons décidé de vendre le bâtiment à une ONG qui travaille aujourd'hui avec une équipe de jeunes musiciens, fans de jazz. Et décidés à perpétuer l'endroit...