Vous organisez une expo des photographies de Vincen Beeckman dans un minigolf. Mais encore?
...

Vous organisez une expo des photographies de Vincen Beeckman dans un minigolf. Mais encore? Nous organisons des monographies d'artistes depuis plusieurs années, généralement à La Médiatine, une maison logée dans le parc Malou à Woluwe-Saint-Lambert. Au lieu de respecter cette tradition et ce lieu, le pari a été ici pris de décentrer cette exposition de façon originale. A savoir sur un parcours de minigolf qui se trouve à proximité du stade Fallon, d'ailleurs pas très loin de La Médiatine. Est-ce le choix du photographe? Oui, Vincen est lui-même fan de minigolf. Avec ma collègue Catherine Husson, coordinatrice des projets arts plastiques, on a donc voulu brasser ce concept, peut-être pour attirer un public un peu différent de celui des expos classiques. Il s'agit d'un parcours de 18 trous et donc avec 18 photos... Existe-t-il un rapport entre les sujets des photos et le minigolf? Non, les propriétaires du minigolf sont tombés sous le charme du travail de Vincen, qui sort des murs blancs habituels de l'accrochage classique, mais sa série n'a aucun rapport avec le parcours, c'est complètement séparé. Vincen met souvent en évidence les personnes que l'on dit invisibles, sans domicile fixe, les marginaux. C'est le mot qu'il emploie pour parler des gens qui ont croisé son parcours.