Real Gone Music, label californien, réédite en CD et vinyle trois de vos albums sortis en 1973-1974...
...

Real Gone Music, label californien, réédite en CD et vinyle trois de vos albums sortis en 1973-1974... Un jour, j'ai simplement reçu un mail de cette société américaine me faisant cette proposition. Et comme nous étions en plein premier lockdown, j'ai pu moi-même numériser et masteriser les bandes analogiques originales. Avec un résultat sonore bien meilleur qu'il n'aurait été il y a encore cinq ans, ce qui est important lorsqu'on veut fabriquer du vinyle. Le tout premier album, " Dan Lacksman ", tranche avec les deux autres parus sous le nom d'" Electronic System ": pourquoi cette différence de style? Pour Dan Lacksman, j'ai exercé mon premier métier qui consistait à écrire et chanter des morceaux, pas mal inspirés par les Beatles, avec un groove un peu funky, impeccablement joués par d'excellents musiciens de studio. L'idée d' Electronic System est venue parce que mon producteur de l'époque, Roland Kluger, avait été séduit par Popcorn, morceau au synthé qui a fait un énorme tube en 1972. Je l'ai réenregistré ainsi que d'autres titres électroniques pour le volume I, qui ne fait pas (encore) partie des trois albums réédités mais qui a amené les Vol.II et III sur Real Gone Music. Il y a dans ces disques l'art des reprises décalées comme " La Bamba n°2 ", et des moments parfaitement naïfs, voire kitsch... Oui, et initialement, je n'avais pas beaucoup d'intérêt pour ces albums. Ils sont bourrés d'imperfections qui, au final, donnent aussi une forme de charme à ces enregistrements...