Les Halles organisent Nova XX, le festival des arts numériques au féminin. Pourquoi un tel festival ?
...

Les Halles organisent Nova XX, le festival des arts numériques au féminin. Pourquoi un tel festival ? Il s'agit davantage d'un forum qu'un festival : il porte sur l'innovation en mode féminin, de la création numérique aux start-up. Dans un monde idéal, la question des femmes ne devrait pas se poser, mais la majorité des projets, dans les médias comme ailleurs, reste un fait masculin. Selon l'historienne Fabienne Dumont, l'histoire de l'art est souvent écrite par et pour les hommes. J'avais envie d'intervenir sur la " mythologie collective " et de mettre en avant les figures de femmes dans différents champs d'action. Que pourra-t-on voir et faire ? Il y a une exposition constituée d'artistes bruxelloises et internationales. Et puis, quatre conférences thématiques dans différents lieux, notamment Saint-Luc et les Arts et Métiers. Aux Halles, l'ouverture est assumée par trois performances, dont celle de la Canadienne Myriam Bleau, qui travaille essentiellement les matières sonores, et deux collectifs berlinois et portugais tout aussi hybrides. Comment la réalité des start-up féminines est-elle abordée ici ? Il sera question de sept start-up bruxelloises qui pratiquent, par exemple, la nouvelle technologie ou la communauté de conseils, et des incubateurs, comme Lili-Cast qui permet de podcaster des émissions à partir de la radio. B19, le cercle d'affaires belge, est également en soutien via un prix accordé à Pwiic.com, une plateforme internet qui connecte les individus. Cela peut sembler pointu mais notre devoir est peut-être d'arrêter de postuler que les gens ne peuvent pas comprendre les matières ambitieuses.