Pour cette neuvième édition du festival bruxellois, vous proposez des concerts, conférences, balades en plein air et autres expérimentations, également en Flandre et en Wallonie.
...

Pour cette neuvième édition du festival bruxellois, vous proposez des concerts, conférences, balades en plein air et autres expérimentations, également en Flandre et en Wallonie. Oui, c'est la réponse à des demandes émanant de l'extérieur de Bruxelles, d'où un festival qui s'étend maintenant de Namur à Anvers, dans une dizaine de villes. Mais toutes les activités sont fondées sur le même principe : sensibiliser le public au son, que ce soit dans le domaine artistique, celui de l'environnement ou de la santé auditive. Depuis notre première édition en 2011, on a beaucoup travaillé avec les organisateurs de concerts, les pouvoirs publics, des médecins ORL... Votre programme est éclectique, pointu ou pas... Ce qui est important, c'est le principe de gratuité de l'événement qui attire à la fois les initiés mais aussi le grand public . Nos priorités vont à la convivialité et à l'échange, que ce soit dans un ciné-concert ou lors de cette soirée à Flagey qui propose le 27 janvier de rencontrer la musique des compositeurs belges de films belges. Un moment à ne pas manquer ? Peut-être le rallye sonore dans le Parc Elisabeth, à Koekelberg, les 2 et 3 février. Les participants recevront un stéthoscope pour partir à la recherche de boîtes qui émettent des histoires conçues par des élèves de l'Institut des Ursulines à Molenbeek. Ils ont travaillé pendant un trimestre sur les contes, dont ils ont tiré des visions très personnelles, qui seront diffusées à faible volume ! D'où le stéthoscope...Du 22 janvier au 10 février, www.lasemaineduson.be