Pendant l'été, le Musée des Arts contemporains du Grand Hornu organise les Jeudis des familles. De quoi s'agit-il ?

Généralement, les visites d'expos sont organisées avec les parents d'un côté et les enfants de l'autre : on a voulu proposer une journée où la famille serait rassemblée avec un discours adapté aux enfants mais qui intègre aussi les parents. Chaque jeudi, à 11 h, la visite est donc beaucoup moins dans le discours que dans l'expérimentation. Cela passe par des activités corporelles ou autour du goût, et un aspect définitivement ludique.

Pratiquement, que proposez-vous pour l'actuelle expo de Fiona Tan, " L'archive des ombres " ?

Cette expo aborde le phénomène de collection, sujet qui fonctionne très bien avec les enfants, même avec les petits dès deux ans et demi. La plupart des gens collectionnent et on a donc imaginé un guide jeune public avec des activités à faire dans chaque salle, intégrant des énigmes. Il est question de transmission et de langage. Il y a tout un jeu autour de l'anagramme et du code : les enfants se transforment en petits détectives.

Quel public familial attirez-vous ?

Il est diversifié, entre celui de proximité venant du Borinage, celui du Nord de la France ou de Bruxelles. Il arrive d'avoir des ados mais souvent, il s'agit d'enfants venus avec les parents ou les grands-parents. L'idée est de faire une activité qui dure toute la journée, d'où la possibilité d'un pique-nique sur place - la cafétéria fournit les nappes - et d'une visite guidée du terril, juste en face au musée.

Tous les jeudis jusqu'à la fin août, www.mac-s.be