Différentes versions d'un festival du film à Bruxelles ont existé ces 30 dernières années, quelle est votre option ?
...

Différentes versions d'un festival du film à Bruxelles ont existé ces 30 dernières années, quelle est votre option ? Depuis 22 ans, notre association " Un soir...un grain " organise le Brussels Short Film Festival et depuis 12 ans, le Be Film Festival consacré au cinéma belge. Là, il s'agit d'un festival monté au niveau international, se voulant à la fois rassembleur dans une optique grand public et cinéphile. Concrètement ? On organise des projections gratuites sur la place de Brouckère, avec des films tels que le " OSS 117 " de Michel Hazanavicius, l'un des invités d'honneur 2019, ou les classiques " Gravity " et " La chèvre ". Et puis, il y a d'autres rendez-vous plus pointus comme les trois heures du film chinois " So Long, My Son ", double prix d'interprétation à Berlin pour ses acteurs. Quid du grand écart entre popu et pointu ? Bruxelles est la deuxième ville la plus cosmopolite au monde. On essaie donc de proposer un festival qui soit le reflet de sa richesse. Cela signifie pour nous 77 longs métrages, dont quelques documentaires et animations. Avec la volonté d'attirer également les " djeun's " dans cette période de fin d'examens : en créant des séances pour les écoles et des ateliers. Et en incluant des personnages comme le réalisateur américain Abel Ferrara, auteur de " Bad Lieutenant " , qui vient présenter " Tommaso ", vu à Cannes. Ou encore Emilie Dequenne pour les 20 ans de " Rosetta ". Sans oublier une soirée de clôture avec le nouveau film de Claude Lelouch.