C'est un montant historique mais parfaitement à l'aune des ravages causés par les opiacés depuis une vingtaine d'années aux Etats-Unis. Pour mettre fin aux plus de 4.000 actions intentées au civil par des collectivité...

C'est un montant historique mais parfaitement à l'aune des ravages causés par les opiacés depuis une vingtaine d'années aux Etats-Unis. Pour mettre fin aux plus de 4.000 actions intentées au civil par des collectivités locales et une quarantaine d'Etats américains, quatre entreprises ont accepté de verser 26 milliards de dollars. Selon la ventilation suivante: le groupe pharmaceutique Johnson & Johnson payera 9 milliards sur cinq ans, les distributeurs McKesson, Cardinal Health et AmerisourceBergen, qui fournissent 90% des médicaments américains, aligneront 21 milliards sur 18 ans. Ces milliards vont servir à financer les traitements pour éliminer la dépendance à ces puissants antidouleurs qui a, à une époque, étaient avalés comme des aspirines par les Américains. On estime qu'en 20 ans, cette crise a fait 500.000 morts par overdose. Cet accord ne solde pas tous les litiges puisque les grandes chaînes de pharmacie CVS et Walgreen, le géant de la grande distribution Walmart (pour ses rayons pharmacie), les groupes pharmaceutiques Teva et Allergan, ne sont pas concernés.