Bart Tommelein, le ministre flamand de l'Energie, a réussi son coup : la taxe de 100 euros imposée en son tem...

Bart Tommelein, le ministre flamand de l'Energie, a réussi son coup : la taxe de 100 euros imposée en son temps par la ministre Annemie Turtelboom pour apurer le coût du financement des panneaux solaires sera divisée par 10. Symboliquement, la victoire est importante, même si le CD&V et la N-VA - qui ont marqué leur accord sur la mesure - restent sceptiques devant les chiffres avancés par le ministre libéral. Pour eux, les 800 millions d'euros gagnés par l'abandon des centrales à biomasse de Gand et de Genk ne suffiront pas. GUILLAUME CAPRON