"Au vu des faits, la Commission ne pouvait prendre une autre décision. Si les autorités décident de compenser la perte de valeur d'actions, il est quand même normal que la Commission européenne réagisse, non? Il est évident qu'il s'agit d'une aide d'Etat", estime Luc Coene. Le gouverneur met le ministre en garde quant à une solution visant à dédommager les coopérateurs d'Arco. "Cela pourrait être un précédent dangereux. Si on commence à compenser cela, on ne sait pas où cela va se terminer. Le risque existe que d'autres coopérateurs exigent un tel traitement. Et c'est tout sauf évident. Et quid des actionnaires de Fortis? Ils pourraient également demander des compensations pour leurs pertes." (Belga)

"Au vu des faits, la Commission ne pouvait prendre une autre décision. Si les autorités décident de compenser la perte de valeur d'actions, il est quand même normal que la Commission européenne réagisse, non? Il est évident qu'il s'agit d'une aide d'Etat", estime Luc Coene. Le gouverneur met le ministre en garde quant à une solution visant à dédommager les coopérateurs d'Arco. "Cela pourrait être un précédent dangereux. Si on commence à compenser cela, on ne sait pas où cela va se terminer. Le risque existe que d'autres coopérateurs exigent un tel traitement. Et c'est tout sauf évident. Et quid des actionnaires de Fortis? Ils pourraient également demander des compensations pour leurs pertes." (Belga)