Jusqu'à présent, seules les indemnités de base étaient soumises aux cotisations (33% pour l'employeur et 13,07% pour l'employé). Désormais, les 'extras' et indemnités spéciales seront également concernés. Ce nouveau régime, approuvé par le gouvernement en juillet, représente un coût supplémentaire pour les entreprises qui licencient leurs employés. De son côté, le gouvernement espère tirer 10 millions d'euros de recettes supplémentaires dès cette année et 25 millions d'euros en année pleine. (Belga)

Jusqu'à présent, seules les indemnités de base étaient soumises aux cotisations (33% pour l'employeur et 13,07% pour l'employé). Désormais, les 'extras' et indemnités spéciales seront également concernés. Ce nouveau régime, approuvé par le gouvernement en juillet, représente un coût supplémentaire pour les entreprises qui licencient leurs employés. De son côté, le gouvernement espère tirer 10 millions d'euros de recettes supplémentaires dès cette année et 25 millions d'euros en année pleine. (Belga)