"Nous ne sommes pas d'accord avec ce licenciement (pour faute grave, ndlr) et nous demandons tout simplement à la direction la réintégration du travailleur, " a indiqué Saïd Zaoudi, permanent CNE. "Notre action est menée en front commun. Nous distribuons des tracts de sensibilisation à l'entrée du site, ce qui ralentit fortement le flux des camions rentrants. Nous voulons ainsi envoyer un signal à la direction que nous rencontrons ce lundi pour rediscuter du cas du travailleur licencié abusivement selon nous." L'action des travailleurs doit se terminer ce lundi à 10h. (PVO)

"Nous ne sommes pas d'accord avec ce licenciement (pour faute grave, ndlr) et nous demandons tout simplement à la direction la réintégration du travailleur, " a indiqué Saïd Zaoudi, permanent CNE. "Notre action est menée en front commun. Nous distribuons des tracts de sensibilisation à l'entrée du site, ce qui ralentit fortement le flux des camions rentrants. Nous voulons ainsi envoyer un signal à la direction que nous rencontrons ce lundi pour rediscuter du cas du travailleur licencié abusivement selon nous." L'action des travailleurs doit se terminer ce lundi à 10h. (PVO)