La direction a proposé mercredi aux syndicats un double scénario: soit la fermeture pure et simple et la négociation du plan social, soit la mise sur pied d'un audit extérieur qui devrait analyser en profondeur les réelles possibilités de poursuite de l'activité dans un contexte économique très difficile. Ce double scénario devrait être proposé mercredi prochain à l'assemblée générale des travailleurs. En cas de fermeture, quelque 400 emplois disparaîtraient. Le plan de survie avancé par la direction faisait état de 282 emplois sauvés, un chiffre qui pourrait être revu par l'audit, pour autant que les travailleurs y adhèrent. "Nous n'avons plus de contacts officiels prévus d'ici l'assemblée générale de mercredi", a indiqué Manu Morais du Setca-Centre. "Mais des contacts officieux tous azimuts seront pris pour essayer de trouver les meilleurs propositions à soumettre à l'AG des travailleurs." (ANA)

La direction a proposé mercredi aux syndicats un double scénario: soit la fermeture pure et simple et la négociation du plan social, soit la mise sur pied d'un audit extérieur qui devrait analyser en profondeur les réelles possibilités de poursuite de l'activité dans un contexte économique très difficile. Ce double scénario devrait être proposé mercredi prochain à l'assemblée générale des travailleurs. En cas de fermeture, quelque 400 emplois disparaîtraient. Le plan de survie avancé par la direction faisait état de 282 emplois sauvés, un chiffre qui pourrait être revu par l'audit, pour autant que les travailleurs y adhèrent. "Nous n'avons plus de contacts officiels prévus d'ici l'assemblée générale de mercredi", a indiqué Manu Morais du Setca-Centre. "Mais des contacts officieux tous azimuts seront pris pour essayer de trouver les meilleurs propositions à soumettre à l'AG des travailleurs." (ANA)