Syndicats et direction se sont rencontrés lundi au sujet du nouveau plan de transport de la SNCB et de ses répercussions au niveau des dépôts. Une autre réunion est prévue mercredi qui abordera une série de points dénoncés par la CGSP-Cheminots. Lors du dépôt de son préavis de grève, le syndicat socialiste avait évoqué des "inquiétudes du personnel sur, d'une part, leur avenir et, d'autre part, la qualité des emplois au sein des chemins de fer belges". Plus précisément, le syndicat regrette l'inertie de la direction "en matière de recrutement malgré une accumulation préoccupante des jours de liberté", soit plus d'un million de jours. (Belga)

Syndicats et direction se sont rencontrés lundi au sujet du nouveau plan de transport de la SNCB et de ses répercussions au niveau des dépôts. Une autre réunion est prévue mercredi qui abordera une série de points dénoncés par la CGSP-Cheminots. Lors du dépôt de son préavis de grève, le syndicat socialiste avait évoqué des "inquiétudes du personnel sur, d'une part, leur avenir et, d'autre part, la qualité des emplois au sein des chemins de fer belges". Plus précisément, le syndicat regrette l'inertie de la direction "en matière de recrutement malgré une accumulation préoccupante des jours de liberté", soit plus d'un million de jours. (Belga)