"Les quelque 20 milliards d'euros placés dans les coffres et sous les matelas doivent retourner à la banque", a estimé Yannis Stournaras. Le ministre des Finances s'attend par ailleurs à ce que l'économie grecque renoue avec la croissance en 2014, après six années de récession. La Grèce entend en outre dégager un excédent primaire dès cette année, soit un solde budgétaire positif compte non tenu du remboursement des intérêts. La Grèce tente d'atteindre cet excédent notamment en s'attaquant de front à l'évasion et à la fraude fiscales. (Belga)

"Les quelque 20 milliards d'euros placés dans les coffres et sous les matelas doivent retourner à la banque", a estimé Yannis Stournaras. Le ministre des Finances s'attend par ailleurs à ce que l'économie grecque renoue avec la croissance en 2014, après six années de récession. La Grèce entend en outre dégager un excédent primaire dès cette année, soit un solde budgétaire positif compte non tenu du remboursement des intérêts. La Grèce tente d'atteindre cet excédent notamment en s'attaquant de front à l'évasion et à la fraude fiscales. (Belga)