"Après analyse approfondie, il est apparu qu'un certain nombre d'investissements et de réorganisations sont nécessaires afin d'assurer la compétitivité", justifie Unilin, filiale du groupe américain coté en Bourse Mohawk Industries. Unilin précise toutefois que la totalité de la production du site d'Erembodegem pourrait être intégrée au sein d'autres sites. S'agissant de la production assurée à Wielsbeke, où environ 80 travailleurs sont concernés, "un autre emploi au sein du groupe Unilin sera proposé dans les sites environnants", affirme le groupe, qui affirme pouvoir "préserver ces emplois" grâce notamment à la récente acquisition du groupe suédois Pergo. (Belga)

"Après analyse approfondie, il est apparu qu'un certain nombre d'investissements et de réorganisations sont nécessaires afin d'assurer la compétitivité", justifie Unilin, filiale du groupe américain coté en Bourse Mohawk Industries. Unilin précise toutefois que la totalité de la production du site d'Erembodegem pourrait être intégrée au sein d'autres sites. S'agissant de la production assurée à Wielsbeke, où environ 80 travailleurs sont concernés, "un autre emploi au sein du groupe Unilin sera proposé dans les sites environnants", affirme le groupe, qui affirme pouvoir "préserver ces emplois" grâce notamment à la récente acquisition du groupe suédois Pergo. (Belga)