"Le modèle développé par NLMK en Europe ainsi que la confiance que nous témoigne le Groupe pourraient pourtant permettre le maintien d'une activité à haut potentiel économique en Wallonie", a indiqué le groupe dans un communiqué. "Durant six semaines, différentes réunions ont été programmées, les autorités politiques ont été interpellées, mais le dialogue a été rapidement rompu." "Aujourd'hui, le Groupe, qui a déjà investi depuis son arrivée en Belgique près d'un milliard d'euros, ne peut plus continuer à soutenir les pertes de NLMK La Louvière." (MUA)

"Le modèle développé par NLMK en Europe ainsi que la confiance que nous témoigne le Groupe pourraient pourtant permettre le maintien d'une activité à haut potentiel économique en Wallonie", a indiqué le groupe dans un communiqué. "Durant six semaines, différentes réunions ont été programmées, les autorités politiques ont été interpellées, mais le dialogue a été rapidement rompu." "Aujourd'hui, le Groupe, qui a déjà investi depuis son arrivée en Belgique près d'un milliard d'euros, ne peut plus continuer à soutenir les pertes de NLMK La Louvière." (MUA)