Par région, la Flandre a connu la hausse la plus importante sur base annuelle, à 158.895 chômeurs complets, soit une augmentation de 10.339 unités (+7%). La progression est nettement plus limitée en Wallonie (+1,8%, à 192.598) et à Bruxelles (+1,1%, à 75.748). Par tranche d'âge, les plus de 50 ans enregistrent la plus forte croissance (+5,4%), ce qui "s'explique notamment par le passage depuis le 1er janvier de 58 à 60 ans de l'âge à partir duquel une dispense de l'inscription comme demandeur d'emploi peut être obtenue", précise l'Onem. Le chômage a également progressé chez les moins de 25 ans (+2,3%) et parmi la classe intermédiaire (+3%). (Belga)

Par région, la Flandre a connu la hausse la plus importante sur base annuelle, à 158.895 chômeurs complets, soit une augmentation de 10.339 unités (+7%). La progression est nettement plus limitée en Wallonie (+1,8%, à 192.598) et à Bruxelles (+1,1%, à 75.748). Par tranche d'âge, les plus de 50 ans enregistrent la plus forte croissance (+5,4%), ce qui "s'explique notamment par le passage depuis le 1er janvier de 58 à 60 ans de l'âge à partir duquel une dispense de l'inscription comme demandeur d'emploi peut être obtenue", précise l'Onem. Le chômage a également progressé chez les moins de 25 ans (+2,3%) et parmi la classe intermédiaire (+3%). (Belga)