L'éditeur juridique Wolters Kluwer lance un nouveau logiciel capable d'évaluer vos chances de gagner un procès. Baptisé Legal Insights, cet outil explore le champ de la justice prédictive. Cette aptitude " divinatoire " est basée sur l'exploitation de bases de données (big data) confiées à un algorithme perfectionné. S'il est paramétré correctement, ce dernier peut estimer le taux de réussite judiciaire des cas qui lui sont soumis.
...

L'éditeur juridique Wolters Kluwer lance un nouveau logiciel capable d'évaluer vos chances de gagner un procès. Baptisé Legal Insights, cet outil explore le champ de la justice prédictive. Cette aptitude " divinatoire " est basée sur l'exploitation de bases de données (big data) confiées à un algorithme perfectionné. S'il est paramétré correctement, ce dernier peut estimer le taux de réussite judiciaire des cas qui lui sont soumis. Ce nouveau programme inédit en Belgique, dont Wolters Kluwer vient de démarrer la commercialisation (coût : 300 euros par avocat et par an), est spécialisé en droit du travail. Plus précisément, il ne traite que des cas relatifs à la rupture du contrat de travail. Plus de 8.000 décisions de justice, dont la plupart n'ont jamais été publiées, ont été ingurgitées par la machine. Le logiciel récupère et classe des données factuelles, telles que la date, la juridiction, le juge, etc. Surtout, il traite les arguments des parties et la décision à laquelle le tribunal est arrivé. Grâce à la technologie du natural language processing (traitement automatique du langage), une branche de l'intelligence artificielle, le logiciel peut extraire les informations essentielles concernant le cas d'espèce, les classifier et les rapprocher des affaires similaires. Exemple : un juriste d'entreprise confronté à un cas de détournement d'argent par un employé peut rapidement évaluer ses chances de gagner en justice, au cas où la personne mise en cause contesterait son licenciement pour faute grave. Un tel logiciel peut-il remplacer un avis juridique rendu par un avocat ou un conseiller juridique ? Probablement pas. Son objectif est plutôt d'aider à la prise de décision, d'être plus précis dans l'évaluation de l'issue d'un procès et d'accélérer le traitement de certains dossiers. " Il y a une grosse pression sur le marché juridique, explique Hans Suijkerbuijk, CEO de Wolters Kluwer Belgique. Tant les avocats que les départements juridiques doivent être plus efficaces et plus compétitifs. Ce type d'outil peut les aider dans leur travail quotidien. " Il faudra analyser en détail les résultats de ces nouveaux programmes, qui font encore leurs maladies de jeunesse. En France, la cour d'appel de Rennes a récemment conclu, après un test de plusieurs mois, que le logiciel prédictif développé par la start-up Predictice n'apportait " aucune plus-value " et devait être " sensiblement amélioré ". Aux Etats-Unis, une étude a démontré que le logiciel Compas, utilisé par des tribunaux pour évaluer les risques de récidive des délinquants, n'était pas plus efficace que des humains non formés aux pratiques judiciaires. Testé auprès de 70 avocats et spécialistes du droit du travail, Legal Insights est une première ébauche de logiciel prédictif, et est pour l'instant centré sur un domaine juridique relativement spécifique. Mais Wolters Kluwer envisage de le répliquer dans d'autres domaines du droit.