En mai 2018, le règlement européen sur la protection des données (RGPD) entrait en vigueur. L'objectif de cette législation est de mieux protéger les données personnelles des citoyens, consommateurs et travailleurs. Les entreprises ont été contraintes de revoir leurs processus internes de stockage et d'utilisation de leurs bases de données. En un an, ce texte majeur a bousculé les habitudes dans les entreprises, donné des cheveux blancs à certains directeurs juridiques et commencé à inspirer des législations au-delà des frontières européennes. Premier bilan en sept questions.
...