Les avocats seront-ils bientôt remplacés par des algorithmes ? Certainement pas tous. Mais les évolutions technologiques, qui permettent d'automatiser certaines tâches juridiques, vont faire des dégâts sur le marché, estime Paul Rawlinson. Au point de réduire globalement les effectifs dans les cabinets d'avocats. Pour continuer à croître sur ce marché, le patron mondial de Baker McKenzie a un plan. Son cabinet, l'un des plus importants au niveau mondial (13.000 collaborateurs dont 6.000 avocats ; 2,67 milliards de dollars de chiffre d'affaires) surveille les start-up de la legaltech et compte investir dans les solutions les plus pointues pour disposer d'un avantage technologique sur ses concurrents.
...