"En temps normal, il y a environ 3.000 visiteurs qui viennent rechercher un emploi", a expliqué Louis Maraite, porte-parole de la SNCB-holding. "Ce jeudi, on en a comptabilisé 8.554 à 17h30 et on devrait atteindre les 11.000 en fin de journée". Le site a même "buggé" devant l'afflux. "Le site est conçu pour accueillir 1.000 internautes en même temps. Quand le 1001e se présente, il doit attendre qu'un autre s'en aille pour être connecté. Nos services informatiques ont porté cette limite à 3.000 cet après-midi", a encore indiqué Louis Maraite. (NLE)

"En temps normal, il y a environ 3.000 visiteurs qui viennent rechercher un emploi", a expliqué Louis Maraite, porte-parole de la SNCB-holding. "Ce jeudi, on en a comptabilisé 8.554 à 17h30 et on devrait atteindre les 11.000 en fin de journée". Le site a même "buggé" devant l'afflux. "Le site est conçu pour accueillir 1.000 internautes en même temps. Quand le 1001e se présente, il doit attendre qu'un autre s'en aille pour être connecté. Nos services informatiques ont porté cette limite à 3.000 cet après-midi", a encore indiqué Louis Maraite. (NLE)