Le nombre de trains supprimés s'élève à 1.664 soit 1,5% du total et au même niveau qu'en octobre 2012. Les trains supprimés ne sont pas pris en compte dans le taux global de ponctualité. Les causes principales des retards en octobre sont, selon Infrabel: le matériel SNCB, des dérangements à l'infrastructure et des personnes le long des voies. Si on considère les plus grandes lignes, c'est sur la ligne Knokke/Blankenberge-Hasselt/Tongres qu'on a enregistré le mois dernier le plus de retards puisque seuls 61,1% des trains y sont arrivés à l'heure. Les lignes Mouscron-Schaerbeek (61,2%) et Ostende-Eupen (64,1%) ne font pas non plus de bons scores. Le meilleur résultat est réalisé sur la ligne Anvers-Central/Bruxelles-Nord-Charleroi-Sud avec 85,2% de trains ponctuels. (Belga)

Le nombre de trains supprimés s'élève à 1.664 soit 1,5% du total et au même niveau qu'en octobre 2012. Les trains supprimés ne sont pas pris en compte dans le taux global de ponctualité. Les causes principales des retards en octobre sont, selon Infrabel: le matériel SNCB, des dérangements à l'infrastructure et des personnes le long des voies. Si on considère les plus grandes lignes, c'est sur la ligne Knokke/Blankenberge-Hasselt/Tongres qu'on a enregistré le mois dernier le plus de retards puisque seuls 61,1% des trains y sont arrivés à l'heure. Les lignes Mouscron-Schaerbeek (61,2%) et Ostende-Eupen (64,1%) ne font pas non plus de bons scores. Le meilleur résultat est réalisé sur la ligne Anvers-Central/Bruxelles-Nord-Charleroi-Sud avec 85,2% de trains ponctuels. (Belga)