En 2013, le taux de ponctualité pour l'ensemble de l'année était descendu à un faible 85,6%. La responsabilité dans les retards est avant tout imputable à la SNCB (45,4%), ensuite à des tiers (29,4%) et à Infrabel (23,5%). Le nombre de trains supprimés s'est élevé à 1.148 en juillet, contre 1.374 en juillet 2013, soit 1,0% du total des trains (1,2% en juillet 2013). (Belga)

En 2013, le taux de ponctualité pour l'ensemble de l'année était descendu à un faible 85,6%. La responsabilité dans les retards est avant tout imputable à la SNCB (45,4%), ensuite à des tiers (29,4%) et à Infrabel (23,5%). Le nombre de trains supprimés s'est élevé à 1.148 en juillet, contre 1.374 en juillet 2013, soit 1,0% du total des trains (1,2% en juillet 2013). (Belga)