Le syndicat socialiste veut traîner devant les tribunaux Gruppo Cordenons, propriétaire de la papeterie malmédienne avant la reprise de la société par Roche, considérant que la société italienne "a organisé la faillite", explique Daniel Richard, le secrétaire régional interprofessionnel de la FGTB Verviers-Commnauté germanophone. La FGTB en veut pour preuve que début 2008, 2,6 millions d'euros ont été retirés de la trésorerie de l'entreprise malmédienne par la maison-mère qui annoncera quelques jours plus tard la faillite de l'entreprise par manque de liquidités. La FGTB dénonce aussi le fait que deux gros contrats ainsi que des lignes de crédit ont été cassés peu avant la mise en faillite de l'entreprise qui sera finalement reprise par Roche quelques mois plus tard contre un euro symbolique et les 36 millions d'euros de dettes. La FGTB estime que Gruppo Cordenons et son président, le comte Feruccio Gilberti, sont responsables de cette faillite. Le syndicat espère qu'un meilleur contrôle du transfert des parts sera mis en place dans le futur. Lors de la faillite de GC Paper en 2009, 177 personnes ont perdu leur emploi. (Belga)

Le syndicat socialiste veut traîner devant les tribunaux Gruppo Cordenons, propriétaire de la papeterie malmédienne avant la reprise de la société par Roche, considérant que la société italienne "a organisé la faillite", explique Daniel Richard, le secrétaire régional interprofessionnel de la FGTB Verviers-Commnauté germanophone. La FGTB en veut pour preuve que début 2008, 2,6 millions d'euros ont été retirés de la trésorerie de l'entreprise malmédienne par la maison-mère qui annoncera quelques jours plus tard la faillite de l'entreprise par manque de liquidités. La FGTB dénonce aussi le fait que deux gros contrats ainsi que des lignes de crédit ont été cassés peu avant la mise en faillite de l'entreprise qui sera finalement reprise par Roche quelques mois plus tard contre un euro symbolique et les 36 millions d'euros de dettes. La FGTB estime que Gruppo Cordenons et son président, le comte Feruccio Gilberti, sont responsables de cette faillite. Le syndicat espère qu'un meilleur contrôle du transfert des parts sera mis en place dans le futur. Lors de la faillite de GC Paper en 2009, 177 personnes ont perdu leur emploi. (Belga)