Ces modifications de comportement concernent principalement les loisirs et les vacances (73%); viennent ensuite l'habillement (69%), l'alimentation (66%) et le chauffage/électricité (59%). Les catégories sociales les plus particulièrement touchées sont les femmes, les 25-64 ans et les ménages à bas revenus. Il ressort encore de cette étude qu'en Belgique, un citoyen sur cinq (21%) est désormais exposé à un risque de pauvreté ou d'exclusion sociale. En deux ans, le nombre de citoyens "précaires" a ainsi gonflé de 160.000 unités. Ils sont aujourd'hui 2,3 millions à vivre sous le seuil de pauvreté, en état de privation matérielle ou dans une famille privée d'accès au marché du travail. Enfin, 5% des Belges sont en situation de surendettement et 18% vivent dans un logement qui présente des problèmes sanitaires. (MUA)

Ces modifications de comportement concernent principalement les loisirs et les vacances (73%); viennent ensuite l'habillement (69%), l'alimentation (66%) et le chauffage/électricité (59%). Les catégories sociales les plus particulièrement touchées sont les femmes, les 25-64 ans et les ménages à bas revenus. Il ressort encore de cette étude qu'en Belgique, un citoyen sur cinq (21%) est désormais exposé à un risque de pauvreté ou d'exclusion sociale. En deux ans, le nombre de citoyens "précaires" a ainsi gonflé de 160.000 unités. Ils sont aujourd'hui 2,3 millions à vivre sous le seuil de pauvreté, en état de privation matérielle ou dans une famille privée d'accès au marché du travail. Enfin, 5% des Belges sont en situation de surendettement et 18% vivent dans un logement qui présente des problèmes sanitaires. (MUA)