Avec un bond de 10 points, la progression mensuelle de l'indicateur de confiance figure "parmi les plus importantes jamais enregistrées", annonce vendredi la Banque nationale de Belgique (BNB).

L'indicateur est ainsi passé de -6 en avril à 4 en mai, son niveau le plus élevé depuis janvier 2018.

"Le redressement remarquable de la confiance des consommateurs a été porté par le vif regain d'optimisme quant à l'évolution du chômage au cours des 12 prochains mois et, dans une moindre mesure, par l'embellie des perspectives relatives à la situation économique générale en Belgique", observe la BNB.

Sur le plan personnel, les attentes des consommateurs vis-à-vis de leur situation financière sont demeurées quasiment inchangées, tandis que, à l'instar du mois précédent, les ménages prévoient d'épargner encore davantage.

Le taux d'épargne a bondi depuis le début de la crise sanitaire, poussant les Belges, prudents mais aussi dans l'impossibilité de consommer comme d'habitude, à accumuler plusieurs dizaines de milliards d'euros d'épargne "forcée". La question se pose de savoir ce que les Belges vont faire de ce bas de laine dans les prochains mois.

La BNB précise que le sondage auprès des consommateurs a été réalisé du 3 au 17 mai et que "le redressement de la confiance était déjà acquis avant l'annonce - le 11 mai - des mesures de déconfinement estival".

Avec un bond de 10 points, la progression mensuelle de l'indicateur de confiance figure "parmi les plus importantes jamais enregistrées", annonce vendredi la Banque nationale de Belgique (BNB).L'indicateur est ainsi passé de -6 en avril à 4 en mai, son niveau le plus élevé depuis janvier 2018. "Le redressement remarquable de la confiance des consommateurs a été porté par le vif regain d'optimisme quant à l'évolution du chômage au cours des 12 prochains mois et, dans une moindre mesure, par l'embellie des perspectives relatives à la situation économique générale en Belgique", observe la BNB. Sur le plan personnel, les attentes des consommateurs vis-à-vis de leur situation financière sont demeurées quasiment inchangées, tandis que, à l'instar du mois précédent, les ménages prévoient d'épargner encore davantage. Le taux d'épargne a bondi depuis le début de la crise sanitaire, poussant les Belges, prudents mais aussi dans l'impossibilité de consommer comme d'habitude, à accumuler plusieurs dizaines de milliards d'euros d'épargne "forcée". La question se pose de savoir ce que les Belges vont faire de ce bas de laine dans les prochains mois. La BNB précise que le sondage auprès des consommateurs a été réalisé du 3 au 17 mai et que "le redressement de la confiance était déjà acquis avant l'annonce - le 11 mai - des mesures de déconfinement estival".