"Si les employeurs et les partis qui les représentent persévèrent dans leur politique d'austérité, la CNE Industrie organisera des actions coups de poing toutes les semaines, dans les entreprises et à l'égard des fédérations patronales du secteur, sans limite dans le temps", a précisé le syndicat chrétien. "A l'heure où certains envisagent de bloquer les salaires et de raboter le préavis des employés pour faire face à la crise, nous exigeons une fiscalité plus juste et un impôt sur les grosses fortunes, une amélioration du préavis de tous les travailleurs et la liberté de négocier les salaires collectivement", a-t-il ajouté. Le préavis syndical arrive à échéance le 4 février prochain, à la veille d'une grande action de la CNE pour une harmonisation vers le haut des préavis et contre le blocage des salaires. D'ici là, des assemblées générales seront organisées dans les entreprises afin d'informer les travailleurs des enjeux et des actions prévues. (JAV)

"Si les employeurs et les partis qui les représentent persévèrent dans leur politique d'austérité, la CNE Industrie organisera des actions coups de poing toutes les semaines, dans les entreprises et à l'égard des fédérations patronales du secteur, sans limite dans le temps", a précisé le syndicat chrétien. "A l'heure où certains envisagent de bloquer les salaires et de raboter le préavis des employés pour faire face à la crise, nous exigeons une fiscalité plus juste et un impôt sur les grosses fortunes, une amélioration du préavis de tous les travailleurs et la liberté de négocier les salaires collectivement", a-t-il ajouté. Le préavis syndical arrive à échéance le 4 février prochain, à la veille d'une grande action de la CNE pour une harmonisation vers le haut des préavis et contre le blocage des salaires. D'ici là, des assemblées générales seront organisées dans les entreprises afin d'informer les travailleurs des enjeux et des actions prévues. (JAV)