"Nous constatons que la formation du gouvernement n'avance pas vraiment et cela nous inquiète", fait remarquer Marc Lambotte, CEO d'Agoria. "Nous avons en effet d'urgence besoin d'un gouvernement fédéral. Il existe actuellement trois éléments qui jouent en notre défaveur: le plus important, c'est le handicap des coûts salariaux, mais l'absence de mesures stimulant les investissements et l'instabilité politique que cet enlisement va à nouveau créer jouent également un rôle". Agoria a calculé que l'attente d'un gouvernement nous coûte un emploi toutes les deux heures ou douze emplois par jour. (Belga)

"Nous constatons que la formation du gouvernement n'avance pas vraiment et cela nous inquiète", fait remarquer Marc Lambotte, CEO d'Agoria. "Nous avons en effet d'urgence besoin d'un gouvernement fédéral. Il existe actuellement trois éléments qui jouent en notre défaveur: le plus important, c'est le handicap des coûts salariaux, mais l'absence de mesures stimulant les investissements et l'instabilité politique que cet enlisement va à nouveau créer jouent également un rôle". Agoria a calculé que l'attente d'un gouvernement nous coûte un emploi toutes les deux heures ou douze emplois par jour. (Belga)