"Le taux de vaccination n'est pas encore suffisant pour permettre la levée de l'ensemble des restrictions. Le comité de concertation poursuit néanmoins le déconfinement, avec un délai regrettable mais compréhensible pour Bruxelles. Il assouplit certaines règles sanitaires qui entravent l'activité économique et donne des perspectives rapprochées aux derniers secteurs où le travail n'est pratiquement pas possible", poursuit l'UCM.

L'organisation d'indépendants francophone salue toutefois les avancées du comité de concertation.

L'UCM tire toutefois la sonnette d'alarme concernant la situation des indépendants et demande la prolongation des mesures de protection au moins jusqu'à la fin de l'année (droit passerelle de reprise, moratoire de fait sur les faillites, facilités de paiement) afin d'éviter un "tsunami de faillites".

"Le taux de vaccination n'est pas encore suffisant pour permettre la levée de l'ensemble des restrictions. Le comité de concertation poursuit néanmoins le déconfinement, avec un délai regrettable mais compréhensible pour Bruxelles. Il assouplit certaines règles sanitaires qui entravent l'activité économique et donne des perspectives rapprochées aux derniers secteurs où le travail n'est pratiquement pas possible", poursuit l'UCM. L'organisation d'indépendants francophone salue toutefois les avancées du comité de concertation. L'UCM tire toutefois la sonnette d'alarme concernant la situation des indépendants et demande la prolongation des mesures de protection au moins jusqu'à la fin de l'année (droit passerelle de reprise, moratoire de fait sur les faillites, facilités de paiement) afin d'éviter un "tsunami de faillites".