Il ressort d'une étude réalisée par le bureau ERM, à la demande des autorités flamandes, que l'empreinte carbone du lait a baissé de 20 pc entre 2000 et 2010. Si l'empreinte carbone atteignait 1,28 kg de CO2 au kg de lait en 2000, elle ne s'élevait plus qu'à 1,02 par kg 10 ans plus tard. On peut expliquer cette baisse par "la hausse de la production de lait par vache, une alimentation animale plus efficace, une forte baisse de l'utilisation d'engrais chimiques et le recul du nombre de têtes de jeune bétail par vache". Le secteur laitier a cependant décidé de poursuivre ses efforts en la matière et a décidé de lancer un programme de durabilité à partir de 2014, en partenariat avec les organisations agricoles. Concrètement, 35 initiatives de durabilité seront inventoriées chaque année. Les avancées réalisées en matière de collecte et de transformation du lait seront ainsi mesurées et adaptées si nécessaire. (Belga)

Il ressort d'une étude réalisée par le bureau ERM, à la demande des autorités flamandes, que l'empreinte carbone du lait a baissé de 20 pc entre 2000 et 2010. Si l'empreinte carbone atteignait 1,28 kg de CO2 au kg de lait en 2000, elle ne s'élevait plus qu'à 1,02 par kg 10 ans plus tard. On peut expliquer cette baisse par "la hausse de la production de lait par vache, une alimentation animale plus efficace, une forte baisse de l'utilisation d'engrais chimiques et le recul du nombre de têtes de jeune bétail par vache". Le secteur laitier a cependant décidé de poursuivre ses efforts en la matière et a décidé de lancer un programme de durabilité à partir de 2014, en partenariat avec les organisations agricoles. Concrètement, 35 initiatives de durabilité seront inventoriées chaque année. Les avancées réalisées en matière de collecte et de transformation du lait seront ainsi mesurées et adaptées si nécessaire. (Belga)