Fin 2004, l'Etat et la société Berlaymont 2000, qui menait le chantier du désamiantage du bâtiment, ont vendu le Berlaymont à l'Europe pour 552,88 millions d'euros. La Commission règle en fait cette note sur base annuelle via un "loyer abstrait". En 2031, l'Europe pourra alors exercer son option d'achat pour la somme de un euro. Afin, notamment, de faire baisser la dette belge sous la barre des 100% du PIB, le gouvernement a approché les banques pour trouver un repreneur pour cette créance. C'est finalement BNP Paribas Fortis et AG Insurance qui ont remis la meilleure offre, pour un montant de 636 millions d'euros. (Belga)

Fin 2004, l'Etat et la société Berlaymont 2000, qui menait le chantier du désamiantage du bâtiment, ont vendu le Berlaymont à l'Europe pour 552,88 millions d'euros. La Commission règle en fait cette note sur base annuelle via un "loyer abstrait". En 2031, l'Europe pourra alors exercer son option d'achat pour la somme de un euro. Afin, notamment, de faire baisser la dette belge sous la barre des 100% du PIB, le gouvernement a approché les banques pour trouver un repreneur pour cette créance. C'est finalement BNP Paribas Fortis et AG Insurance qui ont remis la meilleure offre, pour un montant de 636 millions d'euros. (Belga)