Lundi dernier, Ford Genk et les sociétés sous-traitantes ont connu une journée de chômage économique. La direction de SML avait toutefois demandé à une série de travailleurs de venir prester quelques heures afin de disposer d'une réserve de pièces automobiles. Les volontaires qui ont accepté de travailler ce jour-là ont obtenu un supplément et la possibilité de récupérer les heures prestées, ce qui n'est pas du goût des collègues d'autres départements de l'entreprise car ceux-ci n'avaient pas bénéficié d'un tel traitement par le passé pour des situations similaires. (Belga)

Lundi dernier, Ford Genk et les sociétés sous-traitantes ont connu une journée de chômage économique. La direction de SML avait toutefois demandé à une série de travailleurs de venir prester quelques heures afin de disposer d'une réserve de pièces automobiles. Les volontaires qui ont accepté de travailler ce jour-là ont obtenu un supplément et la possibilité de récupérer les heures prestées, ce qui n'est pas du goût des collègues d'autres départements de l'entreprise car ceux-ci n'avaient pas bénéficié d'un tel traitement par le passé pour des situations similaires. (Belga)