Cette filiale dirige depuis Ixelles les opérations du groupe pour l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord. La phase I de la procédure Renault a été lancée le 30 octobre dernier et est toujours en cours, indique le quotidien. La direction explique cette restructuration par le souhait de rester compétitive vis-à-vis de la concurrence et de concentrer davantage ses forces au sein du groupe, explique Sebbe Vandeputte, secrétaire du syndicat chrétien LBC (CSC). Les 55 emplois visés concernent plusieurs départements. Les syndicats craignent que cette procédure soit suivie d'autres mesures de restructuration et contestent les motivations économiques de la restructuration. (CYA)

Cette filiale dirige depuis Ixelles les opérations du groupe pour l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord. La phase I de la procédure Renault a été lancée le 30 octobre dernier et est toujours en cours, indique le quotidien. La direction explique cette restructuration par le souhait de rester compétitive vis-à-vis de la concurrence et de concentrer davantage ses forces au sein du groupe, explique Sebbe Vandeputte, secrétaire du syndicat chrétien LBC (CSC). Les 55 emplois visés concernent plusieurs départements. Les syndicats craignent que cette procédure soit suivie d'autres mesures de restructuration et contestent les motivations économiques de la restructuration. (CYA)