Le résultat sous-jacent de l'ensemble de l'exercice 2012 s'établit à 1,542 milliard d'euros, davantage que le résultat de 1,098 milliard d'euros réalisé en 2011. "La continuation du recentrage du groupe KBC sur sa stratégie de base a été le principal thème du dernier trimestre de 2012", résume le CEO de KBC, Johan Thijs, cité dans un communiqué. Selon Johan Thijs, le résultat sous-jacent "est dû aux bonnes performances commerciales" du modèle d'entreprise stratégique de bancassurance de KBC sur ses marchés domestiques de Belgique et d'Europe centrale et orientale. Les trois derniers mois de 2012 ont été marqués par des désinvestissements substantiels, le renforcement du capital du groupe et le remboursement par KBC de 3 milliards d'euros d'aides publiques reçues. (PVO)

Le résultat sous-jacent de l'ensemble de l'exercice 2012 s'établit à 1,542 milliard d'euros, davantage que le résultat de 1,098 milliard d'euros réalisé en 2011. "La continuation du recentrage du groupe KBC sur sa stratégie de base a été le principal thème du dernier trimestre de 2012", résume le CEO de KBC, Johan Thijs, cité dans un communiqué. Selon Johan Thijs, le résultat sous-jacent "est dû aux bonnes performances commerciales" du modèle d'entreprise stratégique de bancassurance de KBC sur ses marchés domestiques de Belgique et d'Europe centrale et orientale. Les trois derniers mois de 2012 ont été marqués par des désinvestissements substantiels, le renforcement du capital du groupe et le remboursement par KBC de 3 milliards d'euros d'aides publiques reçues. (PVO)