Le conseil d'administration d'Infrabel a envoyé, début décembre, un courrier au ministre Paul Magnette et au Premier ministre Elio Di Rupo pour demander un report des travaux de construction de certaines gares. Les administrateurs d'Infrabel expliquent dans cette missive le contenu du Plan d'investissement 2013-2025 et demandent de chercher des économies dans les "investissements de confort", particulièrement les dépenses dans les gares pour éviter de pénaliser les dépenses consacrées à la sécurisation des voix. Concrètement le conseil d'administration voudrait décaler les projets de construction ou de rénovation des gares de Mons, Malines et Ostende. "Nous avons reçu la lettre. Le Plan pluriannuel d'investissement n'est pas encore validé, mais il n'est pas question de remettre en cause des investissements acquis", a indiqué un porte-parole de Paul Magnette. (QUJ)

Le conseil d'administration d'Infrabel a envoyé, début décembre, un courrier au ministre Paul Magnette et au Premier ministre Elio Di Rupo pour demander un report des travaux de construction de certaines gares. Les administrateurs d'Infrabel expliquent dans cette missive le contenu du Plan d'investissement 2013-2025 et demandent de chercher des économies dans les "investissements de confort", particulièrement les dépenses dans les gares pour éviter de pénaliser les dépenses consacrées à la sécurisation des voix. Concrètement le conseil d'administration voudrait décaler les projets de construction ou de rénovation des gares de Mons, Malines et Ostende. "Nous avons reçu la lettre. Le Plan pluriannuel d'investissement n'est pas encore validé, mais il n'est pas question de remettre en cause des investissements acquis", a indiqué un porte-parole de Paul Magnette. (QUJ)