Le quotidien L'Echo indiquait samedi qu'Infrabel souhaitait décaler de plus de deux ans les travaux prévus dans plusieurs grandes gares belges (notamment Mons, Ostende et Malines) pour privilégier la sécurisation des voies. Selon le journal, le conseil d'administration d'Infrabel aurait envoyé, début décembre, un courrier au ministre Paul Magnette et au Premier ministre Elio Di Rupo pour demander un report des travaux de construction de certaines gares. Le courrier en question serait une note d'explicative du plan pluriannuel d'investissement 2013-2025 qui doit encore être validé. Interrogé par le journal l'Echo, le cabinet du ministre des Entreprises publiques Paul Magnette a indiqué qu'il n'était "pas question de remettre en cause des investissements acquis". Ces informations ont été publiées samedi par L'Echo alors que le gouvernement parachève la réforme des structures du chemin de fer belge. (VIRGINIE LEFOUR)

Le quotidien L'Echo indiquait samedi qu'Infrabel souhaitait décaler de plus de deux ans les travaux prévus dans plusieurs grandes gares belges (notamment Mons, Ostende et Malines) pour privilégier la sécurisation des voies. Selon le journal, le conseil d'administration d'Infrabel aurait envoyé, début décembre, un courrier au ministre Paul Magnette et au Premier ministre Elio Di Rupo pour demander un report des travaux de construction de certaines gares. Le courrier en question serait une note d'explicative du plan pluriannuel d'investissement 2013-2025 qui doit encore être validé. Interrogé par le journal l'Echo, le cabinet du ministre des Entreprises publiques Paul Magnette a indiqué qu'il n'était "pas question de remettre en cause des investissements acquis". Ces informations ont été publiées samedi par L'Echo alors que le gouvernement parachève la réforme des structures du chemin de fer belge. (VIRGINIE LEFOUR)