WDP a enregistré en 2010 un bénéfice net courant de 39 millions d'euros, soit une hausse de 14,7 % par rapport à 2009, et se situe dans la partie supérieure des prévisions, a indiqué la société immobilière mardi dans un communiqué. Le dividende est maintenu au niveau de 2009, à savoir 2,50 euros nets par action.

La hausse du résultat net courant est due à la poursuite de la croissance du portefeuille de WDP en 2009 et 2010 à la suite d'acquisitions, de propres projets et de la mise en service des projets d'énergie solaire.

Le résultat immobilier net s'élevait, en 2010, à 57,5 millions d'euros (+ 7,8 % par rapport à 2009), grâce à "la poursuite de la croissance du portefeuille principalement en Belgique et aux Pays-Bas, en raison de la finition des projets préloués à Genk, Tilburg et Nimègue et dans une moindre mesure de l'indexation des revenus locatifs".

Pour 2011, la sicaf immobilière table sur une croissance du bénéfice net courant à hauteur de 41 millions d'euros au moins et le maintien du dividende à 2,50 euros nets.

Par ailleurs, le groupe annonce le lancement d'un nouveau plan de croissance. Au cours des trois prochains exercices, soit de 2011 à 2013, il prévoit une augmentation de 20 % du résultat net courant par action. La croissance devra se dérouler via trois piliers : les locations, la poursuite de la réalisation du portefeuille neutre en CO2 et des acquisitions, ainsi que la réalisation de projets sur les nouveaux terrains.

Trends.be, avec Belga

WDP a enregistré en 2010 un bénéfice net courant de 39 millions d'euros, soit une hausse de 14,7 % par rapport à 2009, et se situe dans la partie supérieure des prévisions, a indiqué la société immobilière mardi dans un communiqué. Le dividende est maintenu au niveau de 2009, à savoir 2,50 euros nets par action.La hausse du résultat net courant est due à la poursuite de la croissance du portefeuille de WDP en 2009 et 2010 à la suite d'acquisitions, de propres projets et de la mise en service des projets d'énergie solaire.Le résultat immobilier net s'élevait, en 2010, à 57,5 millions d'euros (+ 7,8 % par rapport à 2009), grâce à "la poursuite de la croissance du portefeuille principalement en Belgique et aux Pays-Bas, en raison de la finition des projets préloués à Genk, Tilburg et Nimègue et dans une moindre mesure de l'indexation des revenus locatifs".Pour 2011, la sicaf immobilière table sur une croissance du bénéfice net courant à hauteur de 41 millions d'euros au moins et le maintien du dividende à 2,50 euros nets.Par ailleurs, le groupe annonce le lancement d'un nouveau plan de croissance. Au cours des trois prochains exercices, soit de 2011 à 2013, il prévoit une augmentation de 20 % du résultat net courant par action. La croissance devra se dérouler via trois piliers : les locations, la poursuite de la réalisation du portefeuille neutre en CO2 et des acquisitions, ainsi que la réalisation de projets sur les nouveaux terrains.Trends.be, avec Belga