Plus de 90% des entreprises du secteur sont des PME dont les chantiers sont dispersés à travers tout le pays. Cela rend difficile l'information des travailleurs, notamment sur les récentes conventions collectives de travail (CCT) sectorielles ou sur les avancées en matière de lutte contre le dumping social, selon la CSCBIE.

Or, grâce à la conclusion de l'accord sectoriel 2019-2020, les conditions de travail et de salaire des ouvriers de la construction vont s'améliorer considérablement, entre autres, au niveau de la mobilité, rappelle le syndicat chrétien. Les indemnités de mobilité augmenteront ainsi de 20% à partir du 1er décembre prochain et les travailleurs qui parcourent plus de 43.000 km par an bénéficieront d'un jour de congé payé supplémentaire.

En outre, la CSCBIE poursuit sa lutte contre le dumping social et les faux indépendants dans le secteur. Elle plaide d'ailleurs toujours en faveur d'une perception correcte des cotisations de sécurité sociale dans le pays d'occupation du travailleur détaché et d'une augmentation des effectifs au sein des services de contrôle et d'inspection.

La journée chantiers sera aussi l'occasion d'écouter les salariés afin de mieux cerner les préoccupations et les problèmes auxquels ils sont susceptibles d'être confrontés dans leur travail.