Le collège ne confirme pas encore l'information. "Nous ne commentons pas avant le prochain conseil communal", lundi prochain, indique-t-on chez l'échevin Alain Courtois.

Ghelamco avait obtenu l'emphytéose sur le terrain pour un euro symbolique, pour une période de 99 ans. En échange, le constructeur devait ériger un nouveau Stade national pour le championnat d'Europe en 2020. Ce plan a échoué, et la Ville veut donc sortir de l'accord. Elle serait même prête à entreprendre des démarches judiciaires.

La fin du bail emphytéotique figure à l'agenda de la prochaine réunion du conseil communal, le lundi 26 mars.

Le collège ne confirme pas encore l'information. "Nous ne commentons pas avant le prochain conseil communal", lundi prochain, indique-t-on chez l'échevin Alain Courtois.Ghelamco avait obtenu l'emphytéose sur le terrain pour un euro symbolique, pour une période de 99 ans. En échange, le constructeur devait ériger un nouveau Stade national pour le championnat d'Europe en 2020. Ce plan a échoué, et la Ville veut donc sortir de l'accord. Elle serait même prête à entreprendre des démarches judiciaires. La fin du bail emphytéotique figure à l'agenda de la prochaine réunion du conseil communal, le lundi 26 mars.