Selon cette étude, une grande majorité des Belges ignore de quel type de chaudière leur logement est équipé. Selon Stéphanie Collin, spécialiste relations publiques chez Remeha Belgique: "il semble que le consommateur continue de se concentrer sur le choix de son combustible et pas sur celui de l'appareil proprement dit. C'est dommage parce qu'un système qui correspond étroitement au type d'habitation peut procurer des économies."

L'entretien du système de chauffage fait également défaut, révèle l'étude. Ainsi, 41% des Belges interrogés confirment ne pas effectuer d'entretien annuel de leur appareil de chauffage, et 5% affirment ne jamais entretenir leur installation. Quelque 15% des personnes interrogées ignorent par ailleurs à quelle fréquence les entretiens sont censés devoir se faire.

Le gaz naturel continue de récolter les faveurs des Belges. Quelque 57% de la population ont recours à ce combustible pour chauffer leur domicile. Le mazout de chauffage arrive en deuxième position avec 26% devant l'électricité (14%) et le bois (13 %). Les pellets (3%), les pompes à chaleur (2,5%) et l'énergie solaire (2%) restent des solutions confidentielles.

Selon cette étude, une grande majorité des Belges ignore de quel type de chaudière leur logement est équipé. Selon Stéphanie Collin, spécialiste relations publiques chez Remeha Belgique: "il semble que le consommateur continue de se concentrer sur le choix de son combustible et pas sur celui de l'appareil proprement dit. C'est dommage parce qu'un système qui correspond étroitement au type d'habitation peut procurer des économies." L'entretien du système de chauffage fait également défaut, révèle l'étude. Ainsi, 41% des Belges interrogés confirment ne pas effectuer d'entretien annuel de leur appareil de chauffage, et 5% affirment ne jamais entretenir leur installation. Quelque 15% des personnes interrogées ignorent par ailleurs à quelle fréquence les entretiens sont censés devoir se faire. Le gaz naturel continue de récolter les faveurs des Belges. Quelque 57% de la population ont recours à ce combustible pour chauffer leur domicile. Le mazout de chauffage arrive en deuxième position avec 26% devant l'électricité (14%) et le bois (13 %). Les pellets (3%), les pompes à chaleur (2,5%) et l'énergie solaire (2%) restent des solutions confidentielles.