Realo attribue un "profil social" à chaque quartier en vue de donner un aperçu du futur voisinage aux acquéreurs potentiels.

L'idée vient des États-Unis. Mais selon le Centre pour l'égalité des chances, cette nouvelle plate-forme incite à la discrimination. "Un propriétaire a d'ailleurs déjà été condamné dans notre pays pour avoir indiqué que son appartement se trouvait dans un bâtiment qui n'accueillait pas de migrants". En dressant le profil social des quartiers, "le site Realo fait de même, mais sous une autre forme", affirme le directeur du Centre, Patrick Charlier.

Les concepteurs du site web réfutent toute violation de la loi. "Tous nos chiffres et statistiques sont des données officielles que nous avons simplement compilées", se défendent-ils. "La multiculturalité n'est qu'un critère parmi d'autres", concluent-ils.

Realo attribue un "profil social" à chaque quartier en vue de donner un aperçu du futur voisinage aux acquéreurs potentiels.L'idée vient des États-Unis. Mais selon le Centre pour l'égalité des chances, cette nouvelle plate-forme incite à la discrimination. "Un propriétaire a d'ailleurs déjà été condamné dans notre pays pour avoir indiqué que son appartement se trouvait dans un bâtiment qui n'accueillait pas de migrants". En dressant le profil social des quartiers, "le site Realo fait de même, mais sous une autre forme", affirme le directeur du Centre, Patrick Charlier.Les concepteurs du site web réfutent toute violation de la loi. "Tous nos chiffres et statistiques sont des données officielles que nous avons simplement compilées", se défendent-ils. "La multiculturalité n'est qu'un critère parmi d'autres", concluent-ils.